Yutaka sado

Les critiques ont unanimement salué Yutaka Sado comme l’un des chefs les plus passionnants et charismatiques de la nouvelle génération. Les faits marquants de la saison 2011/2012 sont sa tournée dans 12 villes de l’Orchestre Symphonique Allemand de Berlin au Japon à l’automne, et le retour à ses collaborateurs de longtemps : l’Orchestre de Paris, l’Orchestre de la Suisse-Romande, le Philarmonique de la BBC, l’Orchestre du Konzerthaus de Berlin et le Filarmonica’900 du théâtre Regio à Turin. Pendant la saison 2010/2011, Sado a fait ses débuts avec succès avec le Philarmonique de Berlin et le State Orchestra Bavarois. Par ailleurs, il a dirigé la Troisième Symphonie de Mahler avec l’Orchestre de Chambre Mahler en coproduction avec le Hyogo Performing Arts Center à Hyogo au Japon. L’assistant de longue date de Leonard Bernstein et Seiji Osawa a été primé par les Prix les plus importants en direction, par exemple le Premier Grand Prix au 39ème concours international de direction à Besançon, et le Grand Prix du Concours International L. Bernstein à Jérusalem. Les liens forts de Sado et Leonard Bernstein le conduisent au Festival Pacific Music de Bernstein à Sapporo en tant que ‘chef en résidence’. Il a également eu le privilège de participer au Concert Memorial de Leonard Bernstein à l’Eglise Cathédrale de St John le Divin à New York. Depuis 2005 Yutaka Sado est le Directeur Artistique du Hyogo Performing Arts Center (HPAC) et de l’orchestre en résidence du HPAC. La salle de concert est devenue l’une des plus importantes salles de concert au Japon avec approximativement 70.000 abonnés. Le degré de popularité de Sado au Japon est immense, surtout grâce à son apparition en tant que chef et animateur principal dans le Untitled Concert, le programme de télévision hebdomadaire qui a été honoré le plus ancien programme de télévision en cours pour la musique classique par le livre Guinness des Records. A côté du Japon la carrière de Yutaka Sado s’est particulièrement développée en France, tout d’abord, où il a été nommé Chef Principal de l’Orchestre Lamoureux en Octobre 1993. Yutaka Sado a été l’un des chefs favoris de l’Orchestre de Paris, de l’Orchestre Philharmonique de Radio France et des autres principaux orchestres Français pendant de nombreuses années. Il est peut-être le seul chef à avoir réussi à gérer les ‘Quatre Grands’ orchestres à Paris en une seule saison. En Allemagne, une proche collaboration avec le DSO de Berlin a été développée ces dernières années. Parallèlement, Sado a été invité à diriger les principaux orchestres Allemands y compris l’Orchestre symphonique de la Radiodiffusion bavaroise de Munique, le Staatskapelle de Dresde, le Gewandhausorchester de Leipzig, l’Orchestre du Konzerthaus de Berlin, le Radio Symphony Orchestras de Cologne (WDR), Stuttgart et Freiburg (SWR), le Gürzenich Orchestra, le Museumsorchester de Francfort, le Symphonique de Bamberg et de Düsseldorf et le Philarmonique de Dresde et d’Hambourg. En Italie, il a dirigé l’Orchestre Sainte Cécile à Rome, l’Orchestre RAI à Turin, l’Orchestre Symphonique Verdi à Milan et l’Orchestre du Maggio Musicale à Florence. En 2010, Sado a fait ses débuts à l’Opéra Italien avec la production de Willy Decker de PETER GRIMES de Britten au Théâtre Regio de Turin. En Suisse il dirige le l’Orchestre Tonhalle de Zurich et l’Orchestre de la Suisse-Romande, et en Grande Bretagne le Philarmonique de la BBC et l’Orchestre Philharmonique de Londres. Les coproductions de Yutaka Sado avec le DSO de Berlin comprennent des enregistrements pour AVEX de la Symphonie n°5 de Tchaikovsky et le deuxième Concerto pour piano de Rachmaninoff avec le pianiste Japonais Nobuyuki Tsuji. Sado et Tsuji ont également produit le Concerto pour Piano de Tchaikovsky avec le Philarmonique de la BBC. Avec l’Orchestre Lamoureux il a enregistré de la musique de Jaques Ibert (Naxos), de Ravel et Chabrier (Erato/Warner) et de Satie (Erato). Yutaka Sado a fait trois enregistrements exclusifs avec l’Orchestre Philarmonique de Radio France – le premier dédié au répertoire Français (de Dukas, Bizet, Offenbach), le deuxième aux œuvres de Leonard Bernstein (incluant la Symphonie n°3 Keddish et les Psaumes Chichester avec Karita Mattila et Yehudi Menuhin en narrateur), et le troisième mettant à l’honneur des œuvres de Berlioz, Liszt et Wagner. Par ailleurs, il a enregistré des airs d’opéra avec Karita Mattila et l’Orchestre Philarmonique de Londres (Erato-Warner)