Pablo Heras-Casado

Pablo Heras Casado

C’est à Grenade, en Espagne, que naît Pablo Heras-Casado le 21 novembre 1977, d’un père policier à la retraite et d’une mère au foyer. Entré dans la chorale de l’église locale à l’age de sept ans puis commençant à jouer du piano, il étudie ensuite l’histoire de l’art à l’Université de Grenade avant de s’orienter vers la direction d’orchestre à l’Université d’Alcalà de Henares, avec pour professeurs Harry Christophers et Christopher Hogwood.

Au milieu des années 1990, il fonde l’ensemble de musique ancienne Capella Exaudi et se rapproche de l’univers contemporain avec l’ensemble Sonôora de Grenade. En 2000, il commence à diriger l’Orchestre national de la jeunesse espagnole puis fonde l’ensemble Barocca de Grenada deux ans plus tard. En 2004, Daniel Barenboim le choisit pour être l’un des directeurs de son East-West Divan Orchestra. Par la suite, Pablo Heras-Casado aura l’occasion de conduire nombre de phalanges prestigieuses commes les orchestres des opéras de Berlin et de Paris, l’Orchestre philharmonique de Radio-France, le Los Angeles Philharmonic Orchestra, les deux orchestre de la BBC, le NHK Symphonic Orchestra, la Staatskapelle de Dresde, l’Orchestre du Mozarteum de Salzbourg, l’Orchestre de la Tonhalle de Zurich, etc. En 2011, il est nommé pour quatre ans comme principal directeur de l’Orchestre de St. Luke’s à New York.

La principale caractéristique de Pablo Heras-Casado est son éclectisme. Il peut diriger des oeuvres de tous styles et de toutes époques, de la musique ancienne et baroque au contemporain, de la musique de chambre à l’opéra en passant par les symphonies du répertoire romantique. En 2008, il dirige à Paris la création du ballet Les Enfants du paradis de Marc-Olivier Dupin et l’année suivante, La Périchole d’Offenbach à Bordeaux. En 2010, il passe de L’elixir d’amour de Donizetti à Rigoletto de Verdi. L’année suivante, le DVD de Mahagony de Kurt Weill et Bertolt Brecht par le Teatro Real de Madrid est récompensé d’un Diapason d’or. En 2012, il fait ses débuts avec l’Ensemble Intercontemporain de Paris et dirige le Mahler Chamber Orchestra ; il est également invité au Festival de Salzbourg, au Festpielhaus de Baden-Baden et effectue une tournée avec le Freiburger Barockorchester. Le magazine Musical America le nomme Chef d’orchestre de l’année.

Parmi les oeuvres enregistrées par le chef d’orchestre espagnol, il faut citer le Concerto pour trombone de Nino Rota avec Frédéric Belli (2011), les Symphonies n°3 & 4 de Schubert avec le Freiburger Barockorchester (2013), les Baritone Arias de Verdi avec Placido Domingo (2013), la Symphonie n°2 « Lobgesang » de Mendelssohn avec l’Orchestre symphonique de la radio bavaroise (2014). En 2014, il fait découvrir la facette méconnue de compositeur de Farinelli dans El Maestro Farinelli, avec le contre-ténor Bejun Mehta.