le Paris Mozart orchestra

Le Paris Mozart Orchestra est un ensemble à géométrie variable fondé en 2011 à l’initiative de la cheffe d’orchestre Claire Gibault. L’une des forces du PMO réside dans sa démarche citoyenne : aller à la rencontre de nouveaux publics, notamment les plus jeunes et les publics empêchés, avec des programmes exigeants et innovants, dans un esprit d’ouverture, de partage et de décloisonnement des arts. 

Depuis sa création, le Paris Mozart Orchestra se produit régulièrement dans des salles de concerts et institutions culturelles prestigieuses : Théâtre des Champs-Elysées, Théâtre du Châtelet, Philharmonie de Paris, Théâtre des Célestins à Lyon, Opéra de Marseille, Théâtre Le Liberté de Toulon, Palais des Congrès et Théâtre des Quinconces au Mans, ou Arsenal de Metz. Parmi ses principaux projets pour la saison 18/19, le PMO s’est produit dans « Pictures of America » avec la soprano Natalie Dessay au Festival de Stresa en Italie, a donné une série de concerts Mozart dans le cadre de La Folle journée de Nantes, et se produira au French May festival de Hong Kong avec Eric Génovèse de la Comédie-Française.

Paris Mozart Orchestra

Mettre en valeur les jeunes et excellents solistes de l’orchestre – dont les membres du Quatuor Psophos, chefs de pupitre des cordes – est également au cœur du projet du PMO, qui collabore fréquemment avec des artistes de premier plan tels que les sopranos Natalie Dessay, Julie Fuchs et Myrto Papatanasiu, la mezzo Karine Deshayes, ou les pianistes Anne Queffélec et Jean-Claude Pennetier. Le PMO soutient également les jeunes talents en se produisant avec de jeunes musiciens exceptionnels tels que les pianistes Adam Laloum et Marie-Ange Nguci, la trompettiste Lucienne Renaudin-Vary ou la harpiste Anaïs Gaudemard.

Fervent défenseur de la musique contemporaine et du genre du « mélologue », le PMO passe chaque année commande d’une œuvre pluridisciplinaire à des compositeurs tels que Fabio Vacchi, Silvia Colasanti, Graciane Finzi, Edith Canat de Chizy ou Philippe Hersant, contribuant ainsi à l’émergence d’un nouveau répertoire destiné tant au public d’initiés qu’aux bénéficiaires d’Un Orchestre dans mon Bahut, le dispositif d’éducation artistique et culturelle du PMO, lauréat 2016 de « La France S’Engage ».

Le PMO a consacré son 1er CD au mélologue Soudain dans la forêt profonde du compositeur Fabio Vacchi sur un texte de Amos Oz. Son 2nd CD, « Pictures of America avec Natalie Dessay », album inspiré par le peintre américain Edward Hopper, est sorti chez Sony Classical en décembre 2016. En 2018, la collaboration du PMO avec la dessinatrice Sandrine Revel (Prix Artemisia 2016) a donné lieu à la publication du roman graphique Pygmalion (éditions Les Arènes) au sein duquel figure l’enregistrement audio du Pygmalion de Georg Benda interprété par le PMO.

Etre musicien au Paris Mozart Orchestra ce n’est pas seulement participer à une aventure musicale, c’est aussi partager des valeurs humaines fortes. Ainsi, afin de garantir une meilleure cohésion et la parité femme / homme aux postes de solistes, chaque musicien a signé une charte déontologique de valeurs, inspirée de la Charte des droits fondamentaux de l’Union Européenne.

Avec Un Orchestre dans mon Bahut, projet conçu et élaboré en étroite collaboration avec les rectorats des Académies de Créteil et de Versailles, le PMO collabore chaque année avec 16 collèges et lycées REP+ de la région Ile-de-France autour d’une co-création artistique ambitieuse. En 2018/2019, ce dispositif s’est développé dans le cadre de résidences ainsi qu’auprès d’élèves d’écoles primaires rurales et péri-urbaines, en partenariat avec l’association Orchestre à l’Ecole.

En parallèle à ses actions éducatives, le PMO intervient également dans des prisons, des hôpitaux ainsi que des maisons de retraite, et développe régulièrement des partenariats avec des associations à vocation sociale et humanitaire. En mars 2018, le PMO a instauré une série de rencontres musicales solidaires régulières entre ses musiciens et de jeunes mineurs étrangers isolés réfugiés à Paris.

Le PMO bénéficie du soutien de son grand mécène la Fondation Daniel et Nina Carasso, ainsi que de l’aide des Fondations ADP, Ardian et SFR, de Vivendi Create Joy, de La France S’Engage, de Musique Nouvelle en Liberté et de la SACEM, de la DRAC et de la Région Ile-de-France.