Holly Choe

Holly Hyun Choe

28 ans
Corée du Sud / USA

Holly Hyun Choe est une cheffe d’orchestre américano-coréenne originaire de Los Angeles. Elle est actuellement directrice musicale de l’Orchesterverein Wiedikon et de l’orchestre symphonique des anciens élèves de l’Université de Saint-Gall, en Suisse. Holly est également membre du Deutscher Musikrat Dirigentenforum en Allemagne et a dirigé des concerts avec le Heidelberg Symphony, le Hofer Symphoniker er le Brandenburg Symphoniker. Elle est l’une des lauréates de la bourse de recherche Marin Alsop Taki Concordia.

En 2018/19 elle dirige notamment des concerts avec le Sønderjyllands Symfoniorkester au Danemark et en Allemagne et des concerts pour enfants avec le Collegium Musicum Basel. Elle met à son répertoire les compositrices primées Jennifer Higdon et Grazyna Bacewicz et a créé trois nouvelles œuvres de compositeurs suisses: « Neon Diaries » de Cedric Ziegler, « Pages d’écriture » de Marylène Müller et « Artikel einunddressig » de Jacqueline Gemperli.

Pour la saison 2019/20 elle travaillera avec le Musikkollegium Winterthur, la Janacek Philharmonie Ostrava, la Hradec Kralove Filharmonie, le Olten Filharmoni Orchestra, l’Opéra de Pilsen, l’Orchestre symphonique d’Izmir et l’Ensemble Reflektor, le Wiener Staatsoper avec le programme de mentorat de Peter Eötvös, and assistera Leonard Slatkin.

Holly a reçu l’enseignement de chefs tels que Bernard Haitink, Neeme Järvi, Paavo Järvi, Kristjan Järvi au festival Pärnu, Jaap van Zweden, Sylvia Caduff, Simone Young et Teodor Currentzis. Pendant ses études à la Haute école des arts de Zurich (ZHdK), elle dirige plusieurs orchestres professionnels (symphonie de Trondheim, symphonie de Heidelberg, orchestre du festival de Gstaad, symphonie de Brandebourg, Orchestre de Picardie et symphonie de Hofer).

Elle a joué avec une imprimante 3D dans une performance live de « Black Wire Concertina # 1-5 » (Stefan Bachmann). Afin de lier différentes cultures, elle a dirigé pendant trois ans un ensemble de plus de 250 membres, Samulnori, jouant de la musique de percussion traditionnelle coréenne sous la forme d’une fanfare américaine se produisant dans plusieurs défilés nationaux des États-Unis. Fervente partisane de la création contemporaine, elle a présenté en première mondiale des compositeurs vivants originaires de Grèce, du Mexique, de Suède, de Suisse, de Chine, de France, de Corée du Sud et des États-Unis.

Sa passion s’étend à l’éducation et la santé. Elle donne des cours de direction pour débutants à la ZHdK et a enseigné pendant sept ans dans des colonies musicales. Elle a mené des séminaires de direction dans des écoles, des maisons de retraite, un centre pour adultes handicapés, l’Institut de services aux familles d’immigrants pour immigrants haïtiens et elle fut artiste invitée au Isabella Stewart Gardner Arts Museum de Boston.

Holly est clarinettiste autodidacte dès l’âge de treize ans. Elle reçoit son premier cours de musique à l’âge de dix-neuf ans. Elle obtient une bourse d’études complète pour sa licence en clarinette et formation musicale au Conservatoire Bob Cole à Long Beach en Californie. Elle fait un premier master en direction au New England Conservatory avec Charles Peltz, et a récemment terminé son master de direction d’orchestre au ZHdK avec Johannes Schlaefli.

Verdi: La forza del destino (Ouverture)

Beethoven:  Concerto pour violon en ré majeur, Op 61 – 3ème mvt
Alexandra Grimal : humus (création, œuvre imposée)

Bartók: Divertimento – 3ème mvt
Debussy: Prélude à L’après-midi d’un faune
Fabio Vacchi: Was Beethoven African? (création, œuvre imposée)